Atelier 21 ~ Itinéraires

Tripes-tiques barbares

Et face…

En repartant d’un pique-nique en forêt, ce serait mieux si on pouvait repartir aussi avec tout le bruit qu’on a fait.

Et rôde…

J’aime que les gens se promènent dans les villes (celles qu’ils n’habitent pas). Le sol des villes est trop dur pour laisser des empreintes et on peut toujours croire être le premier à suivre notre parcours. D’une place de foule à un parc de silence, tout est prétexte à parcours, comme le sont nos buts et nos origines dans la vie.

Et puis il faut aussi marcher en forêt, sinon on oublie quelque chose d’important. Que la forêt est plus vieille, plus permanente et plus durable que la ville. Qu’elle est le miroir de nos profondeurs intérieures, quand la ville glisse sur nos surfaces. Mais nous sommes faits pour les maisons plus que pour l’humus. Il ne faut simplement pas oublier qu’un jour il faudra peut-être y retourner dormir, quand à force d’arpenter les villes nous les aurons fait tomber sur nous. On reconnaîtra les chemins vers les forêts quand le vent aura chassé la poussière des écroulements. J’ai peur qu’on ait un peu froid la nuit, au début.

Et cris…

Qui n’a pas eu peur de rêver ? Peur de rêver que le monde débute avec l’intention d’une déception, d’une blessure rouge ?

Nos paroles sont à nous comme si elles nous contenaient du premier au dernier mot, avec assez de lettres pour beaucoup d’hivers à deux au coin du feu.
Parfois elles se mettent entre nous, entre nous tels qu’hier et tels que demain. Car aujourd’hui fatigue la voix, à force d’annoncer le présent à chaque carrefour, chaque pente qui nous précipite, chaque boue qui nous retarde.

Souvent nous ne parlons que de nous, pour qu’on ne sache pas qui nous aimons.

Je sais vaguement que tu es là où je ferai un feu, avec une poignée tendre d’épis secs, quelques nénuphars trempés et les bûches égales de ma fatigue.
Les flammes métamorphosent le funeste en bienveillant, et la somme de tous leurs plis en plans bien lisses – où tous, nous pourrons nous allonger.

[mr:;k] 2011.05

Publicités
Cet article a été publié dans Ateliers d'écriture. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s