Atelier 18b ~ Minutes

L’aiguille laissant l’instinct cotonneux
Dans son chas
Tricote des racines en regardant passer la vie
Les crânes perdus cherchent des couleurs vives
Le feu aux mèches nous pousse aux fesses
On s’est assis sur le soleil en s’excusant
En laissant défiler le temps mitoyen
Taillant les minutes basses
La haie des secondes
On s’éteint sur le soleil en s’y couchant
Pendant que le dieu cotonneux
Détricote, détricote
Un Moi à l’endroit, un Toi à l’envers
Qui faisons la manche, pour un peu
De temps.

[mr:;k] 2011.06

Publicités
Cet article a été publié dans Ateliers d'écriture. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s