Archives de catégorie : Recto

Xennials pilule #36

(…) Et c’est dans les décalages que nous subissions nos plus vertes années, dans des tensions mal équilibrées, héritées de pantins idéologiques, articulées entre des idées limites, nous toujours harassés de devoir ne pas nous souvenir, jugés sur notre capacité … Lire la suite

Publié dans Recto | Tagué , , | Laisser un commentaire

Aux abonnées absentes

Sûre que la taille abrupte du lendemain Ferait des remparts nets au milieu des poussières Tu te contentes de regarder tourner les ombres Les jeux de lumière des colonnades Jusqu’à ce que le soleil se creuse Un alibi sous l’horizon … Lire la suite

Publié dans Recto | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Derniers foins pour garnir les fantômes

En dissidence dans le désert Je bois aux bouches que je crois voir Les mains éparpillées à manipuler Des contours depuis long vent soufflés Et je dis quelle découverte je suis en train de recouvrir Puisqu’il y a urgence dans … Lire la suite

Publié dans Recto | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Victoire sur la Mort, vingt-cinq à treize

Poser au bord du gouffre ses vieilles pantoufles Baigner ses pieds dans l’abîme Et dans le clapotis du silence qui monte avec indifférence Penser aux disparus Jeter des pensées dans le vide Et les faire tournoyer Laisser ce remuement incommoder … Lire la suite

Publié dans Recto | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Là, un épi siégeait parmi les fléaux.

Tu restes dans le feu du soir, un moment, A compter les serments prêtés Et les services rendus. Les lueurs dansantes lacées sur ton corps Font scintiller le sel des fatigues, mais Tu piques au sol, de la pointe du … Lire la suite

Publié dans Recto | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

La sauge et la ciguë

Elle te parlait dans les vapeurs sucrées d’un vieux confiturier Passait ton séjour au bain cuivré De sa voix comme un feu qui en couvait un autre T’imprimant son souffle d’audace Dans des accents carmin de pivoine Timides de frangipane … Lire la suite

Publié dans Recto | Laisser un commentaire

Pour qui fut la Clé

Du bout des lèvres éclore, et sortir au clair du corps, peut-être te demanderas-tu pourquoi l’on se rencontre. Chacun avec son voile d’humidité, un salut au bord des yeux, et la tentation banale de voler d’un regard l’ombre au creux … Lire la suite

Publié dans Recto | Laisser un commentaire