Archives de catégorie : Verso

Déambulation à bride abattue

C’est là, c’est tout comme C’est tout contre mes doigts… Je tiens ce rêve élastique que j’étire Avec de plus en plus d’efforts Jusqu’à la rupture. Un dernier mot de pure forme, singeant ta silhouette, Mais que tu ne sauras … Lire la suite

Publié dans Verso | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Quarante-neuf mille grammes de serment à prise rapide

Trop pris le sentier d’or La poudre sur les miettes Tout ce qui part à vau-l’eau Et s’éteint où tout s’arrête Les lubies les cœurs calmes La tempête des mains le vomissement des âmes Des couteaux dans toutes les pièces … Lire la suite

Publié dans Non classé, Verso | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Frisson magnitude 8 sur l’échelle vermoulue du vieux Richter

S’être méfié des escaliers trop blancs Vers quelque sommet dégagé Ou des pierres trop polies Des murs trop apprêtés Et des barreaux menant Aux fenêtres qu’on croit certainement barrées Être resté mûrir à l’ombre Du ciel dévêtu piégé sur les … Lire la suite

Publié dans Verso | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Atlas descendant d’infinis escaliers

Pendant un instant de bord à bord Je suis le pourvoyeur d’impasses La marche trop haute pour le bout de tes ongles La laideur des refus qui coupent à petites dents Dans la chair ombreuse Et l’accalmie des âmes. Et … Lire la suite

Publié dans Verso | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Un point trop long

Le paysage se réduit à une trame de fleuves, De rivières, de ruisseaux, De filets d’eau où tu dilues ta présence, Le cours des mots se fait translucide Au fil des veines qui lézardent en terre ; Quelqu’un suit D’une … Lire la suite

Publié dans Verso | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Un pont trop loin

Broche brillante en travers de la gorge, Tu passes le pont de singe et ses fils mouillés Où se décompose la lumière Où la chaleur du soleil se cogne et s’assomme Où mes lèvres goûtent la rouille, le métal écaillé. … Lire la suite

Publié dans Verso | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Carreau 14

Comment préférais-tu Codifier tes romances ? En conques de sommeil Plongées en criques tièdes ? En paravents de tôle Passementés de rouille ? En minutes volées Au notaire horloger ? En quelles coulées d’encre Sur quel marbre d’église ? Du … Lire la suite

Publié dans Verso | Laisser un commentaire